weinkultur7

Salquenen

Ces syllabes chantent le vin.

Les vins rouges des plus grandes communes viticoles du Haut-Valais sont une référence pour les connaisseurs en vins depuis des décennies. Très tôt, les habitants de Salgesch ont su lier le nom du lieu à leurs produits et accorder ainsi une identité unique au vin rouge. Le village viticole a laissé cette marque de fabrique s’épanouir.

Après la Seconde Guerre Mondiale, cet ancien village agricole s’est transformé en un village viticole. Le quotidien des habitants de Salgesch est aujourd’hui caractérisé par ces 203 hectares de vignes et plus de quarante entreprises viticoles.

L’Ordre de Saint-Jean 

 Le village de 1200 âmes porte la croix des chevalier de l’Ordre de Saint-Jean comme armoiries.

Rien ne prouve que les chevaliers, qui ont demeuré pendant environ 400 ans à Salgesch, aient choisi le village pour son bon vin, mais cela reste fort probable. Les chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean ont toujours admiré le patron Saint Jean-Baptiste, d’où le nom des chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean. Depuis les chevaliers, le patron de l’église de Salgesch a ainsi toujours été Saint-Jean. Le 29 août, lors de la fête de l’église, l’hommage qui est rendu au saint patron attire des pèlerins de toute la Suisse.

weinkultur1_Fotor
weinkultur2

Climat

Microclimat et variété des sols déterminent le cépage

La nature forme la base, mais le viticulteur joue un rôle essentiel dans la qualité future du vin. En première place, on trouve le choix du cépage. En fonction des différents microclimats et de la diversité unique des sols, le viticulteur est chargé de trouver l’endroit idéal pour chaque cépage. De ce fait, plus de 87% des vignobles de Salgesch possèdent des vignes pour le vin rouge. Cette prédisposition pour le vin rouge dans le Valais provient d’un éboulement préhistorique qui a doté le terroir d’une haute concentration en calcaire et en magnésium.

Qualité

Le qualité avant tout

Le travail des vignes mise sur la qualité avant tout, ce qui permet aux vins de Salgesch de remporter chaque année des distinctions lors de nombreux et prestigieux concours de vin internationaux.

Les viticulteurs de Salgesch sont soumis à une stricte limite quantitative, et les vignes sont ainsi taillées de manière conséquente au printemps. De cette façon, chaque piquet de vigne fournit des grappes en moins grande quantité, mais plus aromatisée. Chaque grappe extrait en effet plus d’arômes et de principes actifs des sols pauvres. Les grands vins proviennent toujours de vignes ayant souffert.

weinkultur3_Fotor

Grand Cru Salgesch 

 

Un label de qualité unique

Le premier en Suisse

Les habitants de Salgesch ont toujours su prédire l’avenir. En 1988 par exemple, ils ont instauré la limitation des rendements qui est aujourd’hui valable dans toute la Suisse. Cela ne leur a cependant pas suffit. Dans le même élan, ils ont créé le premier vin Grand Cru suisse. Le lancement a effectivement fait fureur !

Le meilleur des meilleurs

Les piliers d’angle du label sont rigoureux. Seulement 800 grammes de raisins peuvent être produits sur un mètre carré, et la teneur en sucre des raisins du Grand Cru doit s’élever à plus de 96 degrés Oechsle. Seuls les raisins cultivés selon la méthode de la production intégrée, c’est-à-dire de manière écologique, sont autorisés.

Une épreuve difficile

Les vins doivent mûrir dans les caves des producteurs pendant au minimum 15 mois avant d’être soumis au jugement d’une commission nationale de dégustation. Ce n’est qu’après avoir obtenu la note de 18/20 de la commission que le vin est nommé Grand Cru de la commune de Salgesch et se voit attribuer le label en or correspondant de la commune de Salgesch.

Vin de qualité supérieure

La sélection radicale est chargée de confirmer qu’il s’agit d’un Grand Cru méritant le terme de vin de qualité supérieure. Une élite des producteurs de vins de Salgesch se réunit chaque année afin de décorer ces vins avec le label de qualité supérieure.